Helsinki
Bruxelles
Lisbonne
News and Archives of Jacques Delors
News & Archives from
Jacques Delors
Access
Support the Jacques Delors Institute!
Click here
Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Read our newsletter
News releases
Appointment of Mr Sébastien Maillard as Director of the Jacques Delors Institute
4/09/2017 - nconti
Enrico Letta Appointed President of the Jacques Delors Institute
5/07/2016 - nconti
New European report calls for the protection of film diversity
20/11/2014 - sbaz
The European Initiative Prize 2014 awarded to Y. Bertoncini & T. Chopin
27/06/2014 - lmarnas
The European Union, its legislations and its powers
20/05/2014 - lmarnas
Press reviews
Yves Bertoncini in the media in 2016
9/05/2017 - nconti
The Jacques Delors Institute in the media in 2016
2/05/2017 - nconti
Jacques Delors in the media in 2015
13/05/2016 - nconti
Yves Bertoncini in the media in 2015
31/03/2016 - nconti
The Jacques Delors Institute in the media in 2015
31/03/2016 - nconti
Author
Yves Bertoncini

Yves Bertoncini

Yves Bertoncini has been Director of the Jacques Delors Institute since April 2011. He assists the ...
DIARY
Search
Themes :
Select ...
Choose a theme
Types :
Select ...
Choose type
Dates :
Select ...
Validate
Medias

Yves Bertoncini in the French newspaper 20 minutes: Why José Manuel Barroso has become France's scapegoat?

on June 27, 2013, 19:03
Mentions - Yves Bertoncini
Print
Send by e-mail

Yves Bertoncini, our director, is interviewed by the French newspaper 20 minutes, on June 27, on why "France" has words against José-Manuel Barroso. 

Extracts:


En tapant sur le président de la Commission européenne, le gouvernement socialiste poursuit également une stratégie politique à un an des élections européennes de mai 2014, selon Yves Bertoncini, administrateur de la Commission européenne et directeur du centre de réflexion Notre Europe-Institut Jacques Delors. Cette stratégie consiste à «défendre l’Europe de gauche, sociale, progressiste, contre l’Europe libérale et conservatrice qu’incarne Barroso, en fin de mandat», affirme-t-il. «L’enjeu, poursuit Yves Bertoncini, c’est de montrer qu’il n’y a pas l’Europe d’un côté, et les peuples de l’autre - un clivage caricatural exploité par les forces populistes - mais des peuples européens qui se font face. Ce clivage entre les peuples est au cœur de la crise». La question de l’aide à la Grèce a ainsi fait débat au sein des peuples eux-mêmes (les Allemands, les Autrichiens ou encore les Finlandais n’y étaient pas favorables), et pas seulement au sein des institutions européennes.

Le problème, c’est que la stratégie française peut paraître illisible de l’extérieur et passe plutôt pour de «l’Europe bashing», phénomène classique en temps de crise où la tentation est grande d’accuser de tous les maux la «machine» européenne, perçue justement comme un monstre froid dictant sa loi aux peuples. En incriminant Barroso, et à travers lui la Commission européenne, Paris espère faire pencher la balance à gauche et contrer la montée du populisme, notamment de droite, comme le prouve la poussée du Front national. Mais elle prend paradoxalement le risque de l’alimenter, ou du moins d’encourager l’euroscepticisme, qui gagne déjà toute l’Europe face à la remise en cause des politiques d’austérité.

Contact - Sitemap - Legal - Vacancies
Jacques Delors Institute - 19, rue de Milan - 75009 Paris - Tel. +33 1 44 58 97 97 - Email: info@delorsinstitute.eu
Jacques Delors Institut – Berlin, Pariser Platz 6, 10117 Berlin
Powered by Walabiz
We use cookies on our website.
If you continue to use our website you consent to the use of cookies.